11.10.07

Al-Akhbar: quelques éclaircissements

Bon là au moins on est sûr: Les 'forces' qui financent Al-Akhbar n'incluent pas des mecs du régime Syrien. Vu que Al-Akhbar a des problèmes de distribution en Syrie, et qu'il est parfois complètement paralysé aux frontières, les éditeurs ont décidé de ne plus vendre en Syrie. Je me demande si L'Orient le jour, Annahar et autres camelotes se vendent en Syrie (avis aux Syriens). Je suis sûr que Bashar et ses potes seraient contents de voir que la seule image que les Syriens ont des Libanais est celle d'un racisme forcené, ou/et d'un maronitisme colonialo-nostalgique obsolète. Je crois que ce qui fait le plus flipper les gars qui tienne les commandes un peu partout c'est la publication d'une image plus compliqué, plus riche d'une réalité qu'ils préfèrent politiquement binaire.

7 commentaires:

anohoumos a dit…

hquel doumage vraimont! Non mais vraimont quel doumage!

Anonyme a dit…

C'est quoi la logique exactement ?
Si Al - Akhbar a des problèmes de distribution en Syrie, cela ne veut pas autant dire qu'ils ne sont pas soutenus au Liban.
En quoi ce serait différent de l'appréciation par le régime Syrien du PSNS au liban et puis à l'intérieur des frontières Syriennes.
Par ailleurs, j'aime bien ce journal; c'est juste la conclusion que je critique.

plume de jade a dit…

moi pas avoir compris le message
plus s explications stp

mici

phil a dit…

bech, fais gaffe. les lecteurs de ce blog te boufferont tout cru! :)

bech a dit…

alors pour anonyme je comprend pas trop ce que tu racontes.

Plume de jade, je dis juste que c'est ironique qu'al akhbar soit interdit en syrie. que l'orient le jour peut etre lu en syrie. que le regime syrien PROBABLEMENT (mon hypothèse) prefere voir publier des perspectives bien carré que gris. vous avoir compris?

phil kifak?

plume de jade a dit…

moi avoir compris ton idee thanks ;
l orient le jour est en francais ils s en foutent parce quemoins de gens peuvent le lire (mon hypothese)
pour les autres ton argument n est pas absurde

shlon a dit…

An Nahar est un quotidien qui aime la vie et qui veut aller en classe; l'Orient le Jour est le journal intime de quelques phéniciens primaires géré par des tantes.

vive la liberté de la presse, ça nous assure du pq à vie.