1.6.06

Les chiites, pas contents

La bouffonnerie des gars de "Bas Met Watan" est parfois plaisante, au regards de certains, pas très regardant... Est-ce que ces rigolos ont franchi l'infranchissable??

Ce que l'on sait, c'est qu'ils ont touché à un sujet sacro-saint:: Monsieur de Hassan Nasrala, le chef du Hezb... Un homme comme un autre, dirait-on... Mais NON!! Celà ne se passera pas comme ça!!

Alors les bouffons de chez nos amis chiites se remuent:
>> des cromagnons barbus brûlent et cassent là, tout près de chez moi, sur le rond-point Tayouneh... Il paraît que la violence se propage comme une traînée de poudre.
>> Manar.tv a émis en direct une émission drôlatique, genre talk-show moderne avec modérateur de sexe féminin, et pléthore d'invités qui ont produit un travail intellectuel en LIVE sur la politesse, la sagesse dans l'Humour, les limites que toute personne bien éduquée se devrait d'avoir, etc...

C'était assez comique.

Sinon, ils n'ont pas oublié d'inviter des 'jeunes', pour prouver une certaine largesse d'esprit...

On aura plus de détails demain matin.
D'ici là...

17 commentaires:

chakhakh a dit…

SOLIDAIRE AVEC SHLON ET LES HABITANTS DEN TAYYOUNEH

je respecte un peu le Sayyid Hassin, c'est de loin l'une des personnalités politiques les plus intègres et sages mais ceci est inacceptable.
Faire de sa personne un culte, pire sacraliser sa personne ne peut être admis, et en fait ils ouvrent ainsi une nouvelle page de pièges politiques que personne ne pourrait resoudre à moin que l'armée syrienne refranchisse la frontière.
Vous imaginez si Samir GeaGea et Jamboulad decident de se transformer en figures religieuse pour fuir la critique!!!! on arriverait ou???

La Critique ne dois pas avoir de limites.
Le système confessionnel, comme je l'ai indiqué dans un ancien post, fait de la publicité à certain, il consolide une certaine idée du rapport avec le religieux:
un rapport arbitraire, ou l'individu doit accepter tout ce qui se dit religieux comme sacré sans prendre en compte les actes des INDIVIDUS porteurs de ce religieux, des individus privilégiés parce qu'ils ont decidé de ne pas faire le brevet libanais et d'apprendre à chanter en regardant le plafond.

turtle a dit…

freedom of expression is unlimited,
now they have the right to protest (freedom) but without violence and in respect to civic laws,
and on the other hand we have the right to protest their protest!!no!!?
Hassan Nasrallah is a man like any other man, no sacred bla bla bla...
seems we have a long journey my friends..................0

turtle a dit…

freedom of expression is unlimited,
now they have the right to protest (freedom) but without violence and in respect to civic laws,
and on the other hand we have the right to protest their protest!!no!!?
Hassan Nasrallah is a man like any other man, no sacred bla bla bla...
seems we have a long journey my friends..................0

gabrielf a dit…

c'est un premier pas !!! en effet c'est la 1ere fois que hassoun se fait critiquer a la télé !!! viva la libertad desspression !!!!

tracy a dit…

je n'ai pas regarde l'emission d'hier, mais j'ai l'impression que se moquer de hassan nasrallah manque vraiment de tact, bien sur que le type n'est pas infaillible et que la liberte d'expression n'a pas de limites, mais est-ce qu'on a jamais vu les Americains se foutre de la gueule de martin luther king ou les francais de Jean Moulin, je sais pas... je trouve que se moquer de la resistance-qu'on l'aime ou qu'on l'aime pas, ca c'est un autre sujet- est un peu "impoli", je sais je sais le mot impoli est pueril,mais je n'en trouve pas d'autre pour l'instant.
mais bon,rien ne justifie ce qui s'est passe dans la nuit.
meme si ca fait bombe a retardement, j'ai beaucoup aime la photo du mur, c'est dans quelle region?

Zygomaton Ali Elias a dit…

Dans quelle région??
C’est dans un quartier de Beyrouth, ou il y a un magasin de photo.
Les gérants de ce magasins sont :
Thomas Knoll, Seetharaman Narayanan, Russell Williams, Andrew Coven, Scott Byer, Marc Pawlinger, Todor Georgiev…

tracy a dit…

ah o.k.! magazin de photo...
merci zygomaton!

tracy a dit…

magasin

gabrielf a dit…

la photo a été prise à:
113 rue du 3ali 3ammar abou el-photoshop nicksamère beyrouth hezbollatistan

tracy a dit…

oui oui je vois c ou! j'y vais de ce pas, voir de mes propres yeux :)

chakhakh a dit…

du photoshop!
gaby, tu me decois.
Moi qui croyait que ton genie aux chaussures rouges avait deniché lors d'une balade à beyrouth une fresque murale inedites et, esthète et passionné de photo comme d'exitentialisme, tu l'aurais photographiée.
finalement t'es qu'un ptit bourgeois au activités esthetiques "petites". du vulagire photoshop.
si au moin l'oeuvre avait une valeur postmoderne! tu t'en serais sorti mais non, dommage!

hehe :), je te taquine Ya Man, c'est vachement bien fait cette image!!
on voit bien que tu as la maitrise du "free transform" option "perspective", qualité rare dans ce pays mediocre, même chez les architectes :)
oui oui je sais je suis moche et pas drole du tout :)))

Dr Victorino de la Vega a dit…

Suite de la section commentaires du poste précédent…mais c’est également lié au topique actuel car tout est dans le tout et réciproquement comme disent les tartuffes Tawhidistes chers au faux cheikh barbichu]

Gaby,
Tu as en partie raison…mais il n’est pas dans mes habitudes de hurler avec les loups.
Critiquer Saddam Hussein alors qu’il est emprisonné par des terroristes islamistes pro-iraniens installés au pouvoir par la grâce de Washington ne serait pas très glorieux…
Quant à Bachar Al-Assad, malgré ses nombreux errements passés, il est (comme on dit au Québec) « moins pire » que les oulémas corrompus en costume Cerruti au pouvoir à Beyrouth.

PS. La jolie Tracy a bien raison : en 1940, vous auriez tous été d’intelligence avec l’ennemi !
Sauf Chakhakh, Chapi-Chapo, et moi (et peut-être Kattag Y) qui aurions été des « muqâwimeen » de la première heure, un peu comme Charles de Gaulle ou Michel Aoun en somme…
: ))

Viva el General Alcázar
Porque el es un sagrado « lascar »

Anonyme a dit…

belle phrase soixantehuitarde anti-deGaule s'adaptant trés bien à michel 3on: La chienlit c'est lui...

tracy a dit…

Dr. De la Vega,
je n'ai raison que parce que vous me faites dire ce que je n'ai pas dit :)
je dis tout simplement qu'il vaut mieux ne pas rire de ce qui est une blessure pour beaucoup de familles. c'est tout.
au fait, je suis partie sur votre blog, pourquoi est-ce qu'il y a les memes commentaires qu'ici?
Si demain debarquent a Beyrouth des types encore plus corrompus que les oulemas en costard, tu te mettras a aimer les oulemas et a taper sur les nouveaux venus?
Ca ne sert a rien d'etre un mouqawin de la premiere heure, si c'est pour qualifier, quelques heures apres, la raison d'etre de sa moukawama, d'"errements passes".

chakhakh a dit…

je pense que ce qui va nous tuer dans le monde arabe, pour la periode qui vient, encore plus que "l'ennemi sioniste", c'est les medias de masse.

l'evenement des chiites etait depuis le debut, comme tout evenement d'ailleur transmis a la télé, voué à etre manipulé, defiguré et versé dans les logiques communautariste les plus illogiques et stupides.

1- en occident, une manif ne peut passer sans "actes de vandalismes", ont les denonce, mais on en fait pas un tollé et en profite pour prêcher la creation de milices comme Poussy El Achkar et Sami el Gemayel. On leurs donnent pas une "volonté", celle de detruire le christianisme et autre charabia, car "une foule ne pense pas" tout simplement.

2- le hezb est responsable en partie de la fureur physique chez ses sympathisant, comme la plupart des partis politiques le sont au Liban (le CPL y echappe pour des raisons de classe), et les medias du Hezb n'ont fait que developper cette fureur de leur publique proletarien. donc ils s'attendaient à QUOI????

et j'en passe.
l'evenement a perdu de son sens, pour consolider la logique politico-communautaire, cette logique qui actuellement fonctionne dans le sens de la confrontation peut-être violente, prochainement.

chakhakh a dit…

je regarde la LBC à l'instant, aprés une longue intro de walid abboud dans nharkoum Sa3id sur les evenements de "chiyah et sodeco et de la tarik el jdideh" comme il dit, qui feront le sujet de l'episode d'aujourd'hui, il nous presente son invité... Mr Farés Sou'ayd, le maitre de la surenchère mediatique (ceinture noire depuis qu'il a perdu son siège de deputé, al hiqd).

voyez ce que je veux dire! la surenchère mediatique, et j'imagine deja ce qui va se dire comme pitreries dans cet episode, et en plus moi qui considèrait que pour CETTE fois seulement, la LBC n'était pas coupable, car Nasrallah doit être critiquable. Mais noonnn, là n'est pas le sujet pour les medias leurs dirigeants.

frencheagle a dit…

peut on les blamer quand nous meme on interdit le code da vinci au liban ?

avant de jeter une pierre au hezbollah, on a notre mea culpa a effectuer

faisons que le code da vinci soit projeté au liban ... (meme s il est si mauvais qu on le dit)