12.12.05

Gebran Tueni | Et un cadavre de plus!

Allez. Un gênant en moins. Gebran Tuéni, incisif journaliste du Nahar, quotidien à grand tirage dont il était le PDG. Mais aussi, Gebran Tuéni député de Beyrouth, membre du Rassemblement de Kornet Chehwane, père de 4 filles dont deux en bas âge. Gebran Tuéni, un intellectuel à la langue aiguisée comme l'épée de Zorro, aux mots mitrailleurs, aux phrases sans paradoxes. Opposant de première ligne à la présence assassine syrienne au Liban. Gebran Tuéni a été assassiné aujourd'hui matin, aux alentours de 9h, à l'entrée Est de Beyrouth [Mekalles, Sin el Fil]. L'explosion de la charge coupable a ravagé les environs, une zone industrielle où les usines ont durement pris le coup. 4 victimes civiles [donc anonymes] sont à déplorer. Il avait 48 ans.

Aujourd'hui coïncide avec la lecture par les membres du Conseil de Sécurité de l'ONU du rapport de la commission d'enquête internationale présidée par le magistrat allemand [et polémique] Detlev Melhis.

C'est aussi le lendemain du jour de la naissance de Kamal Joumblatt, fondateur du Parti Socialiste Progressiste, assassiné par les syriens en 1976 à cause de ses ambitions démesurées pour le Liban.

Gebran Tuéni peut aller rejoindre ses collègues, ceux qui dérangeaient, ou ceux qui avaient assez de sous pour déranger sérieusement. Ceux qui réfléchissaient quelque peu, ceux qui refusaient d'utiliser la religion comme un moyen de pouvoir rassembler une meute sauvage mais docile dans des desseins obscurs.

Gebran Tuéni, durant la saison de ce que les âmes poétiques aiment à appeler "Le Printemps de Beyrouth", s'est attiré les critiques et inimités de certaines factions chrétiennes [de Beyrouth notamment] qui l'accusaient de trahison, court-circuitant le chemin des Sièges d'Achrafié, ruche foisonnante de partisans des Forces Libanaises [FL], au moyen d'une "lâche" alliance avec le Courant du Futur de l'ex-premier ministre assassiné Rafic Hariri. Pour calmer les appréhensions, Solange Gemayel, veuve du président Bachir Gemayel assassiné en 1982 par les syriens, sera la candidate [pré-élue] FL sur la liste du Courant du Futur.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Permettez-moi de corriger deux petites inexactitudes - qui ne modifient en rien l'horreur de ce qui s'est passé:
Il avait deux petites filles (jumelles) en bas âge, et il avait 48 ans.

gabrielf a dit…

faut pardonner a shlon maitre de l'inexactitude

shlon a dit…

Merci pour le rectificatif, cher Anonymous; bien entendu, l'inexactitude est un art, une science. Et la vigilance de ceux qui font attention aux détails, importante.

Les coquilles sont rangées dans l'oeuf, à présent.