31.12.05

35 Millions de quoi??

35 millions de Dollars, c'est ce qu'aurait englouti à lui tout seul le général Rustom Ghazalé de la banque Al Madina.

Éminent successeur du Gal Ghazi Kanaan [celui qu'on a suicidé, d'après une note de ce cher Lézard qui nous manque cruellement!] à la tête des services de renseignement syriens au Liban, cet homme occupait un poste de rêve!

Mais qu'à donc ce poste de tellement particulier?

Ce poste, lecteur étranger, octroie tous les droits, entre autres celui de vie ou de mort, d'évanouissement dans la nature, de dématérialisation, ou tout simplement le droit de pisser sur ta gueule, de chier dans ta bouche, de te péter dans le nez, ou n'importe quel autre fantasme incongru... à une seule personne. Comment s'enrichir bien vite? Faites comme Rustom!

Tête de la Pyramide des Pistons du pays, cet homme en faisait tellement que l'image de la Syrie - déjà peu glorieuse - en prit un coup. Dans l'interview [exclusive, svp] de l'ex-Vice-Président de la République Arabe Syrienne à la chaîne Al Arabiya, on apprend que celui-ci a plusieurs fois tenté de convaincre le président Bachar el Assad de limoger Rustom, de former une commission, arrêter les officiers coupables d'abus [trouver des têtes de turc quoi] et les remettre à la Justice [hé] pour préserver l'image de la dernière république baasiste. Bachar ne le fit pas. Il le protégeait même.

Bien entendu, Abdel Halim Khaddam fit le parallélisme entre Bachar et son père, Hafez, en bon dernier exemplaire de la vieille garde du président-dictateur défunt.
Bachar serait 'instable, émotif, impétueux, autant de défauts en politique' pour ce vieux loup qui a orchestré pendant une trentaine d'années la lente phagocytose du Liban. Il s'est ensuite attardé sur la retenue et l'immense intelligence politique du défunt Hafez, et de toutes ses qualités pour bien montrer Bachar sous son visage de bouffon. Le vrai visage probablement.

2006 va être pleine de surprises.

[PS:: si quelqu'un trouve cette interview -en vidéo- quelque part sur le web, qu'il me fasse signe // merci!]

1 commentaire:

Sitrida'sLOVERBOY a dit…

Ceci est un pas décisif et salutaire vers la vérité (Al Hakika) que nous espérons tous…
J’espère que le Bachar sera suspendu par les couilles dans une place publique (Sassine, de préférence), passque je suis sure et certaine que c’est lui qui a assassiné le plus grand homme politique que le Liban ait jamais connu, le martyr Rafik Hariri. Grâce à lui, nous vivons dans un pays moderne et non corrompu, et il a construit le centre ville (DownTown).