22.11.05

le retour des clowns


comment se débarasser des armes qui pullulent dans les greniers des maisons et sous les lits de tous les libanais et surtout des pro-syriens qui se sentent aujourd'hui menacés?

5 commentaires:

shlon a dit…

des pro-syriens, des anti-syriens, des arméniens, des druzes, des gens-qui-connaissent-du-monde-au-ministère-de-l'intérieur-ou-de-la-défense... Tu veux désarmer les libanais? Et les palestiniens? Vas-y! Et bonne chance :)

Si ça se trouve, il faudra soit massacrer 4 millions d'individus, soit les capturer, leur amputer la cervelle, et y installer à la place... ben, autre chose, n'importe quoi, sauf leur masse neuronale actuelle.

Encore une fois, bonne chance!!

shlon a dit…

Celà dit, la photo de Bachar est plus réussie que celle d'Émile...

amir a dit…

Les armes sont essentielles dans un pays sans lois civiles et laïques. Depuis 1840, les "libanais" se défendent par leurs propres moyens. Si le hezbollah conserve encore ses armes, il en est de même pour nous, ainsi que pour les arméniens et les druzes, et touts les autres. Et un jour, on en aura bien besoin.

gabrielf a dit…

Le désarmement de toutes les factions, partis et autres intégristes libanais chrétiens, druzes ou muz va se voir imposé une fois le hezbollah sera désarmé. Les seules armes permises devraient etre entre les mains de l'armée. C 'est comme ça qu'on construit un moujtama3 civilisé mon trés cher amir.Les forces libanaises et autres amals et machin turc devraient montrer l'exemple... mais bon les couillons existent dans les camps des chrétins maronites comme dans le camp des muz chiites surtout. Un peu de bon sens et que samir geagea nous montre la sagesse que lui a apporté ses 11 ans et 2 mois dans les bas fonds de yarzé et qu'il montre l'exemple aux autres béciles en demandant à ses partisans de remettre leurs armes fièrement aux mains de l'armée. Tu lui fera parvenir ça de ma part quand tu monteras le saluer aux cèdres trés cher amir.

amir a dit…

l'armée, rien qu'en assistant à quelques mois de conflit, s'est divisée en plusieurs groupes antagonistes. Elle ne pourra jamais protéger le peuple d'une manière homogène. On a besoin de nos armes.