12.10.05

le parti baas



Petit à petit, on le sent le parti Baas commence son superbe déclin. Tout a commencé à Beyrouth, il y a 30 ans de cela. Les grands tombent comme des mouches vulnérables. Le parti Baas Irakien est mort avec la chute de Saddam, son frère syrien va le suivre et cela par la souffrance des libanais et des citoyens syriens qui ont subi les maux de ce parti dérivant du communisme au despotisme. C'est la fin. On en reste là aprés toute l'amertume qu'a engendrée Hafez et ses pions. La mort des dictateurs est proche et rien ne pourra faire face désormais aux atouts grandissants des peuples qui aspirent à la liberté. Il reste au peuple syrien de se lever contre ce parti vide et de renverser son dictateur. Mort aux despotes ...

5 commentaires:

le lezard a dit…

c pas un peu naïf de penser que tout ira bien sans les méchants baasistes? Au moins eux sont laïcs. Si c'est pour avoir la même situation qu'en Irak, je crois que les peuples syriens et libanais s'en passeraient.

gabrielf a dit…

ce qui est "naif" c'est de croire que les royautés et les dictatures sont bonnes pour la région, mais oui c'est folklorique dit-on, réveille toi petit lézard, laic ou pas le parti baas est à la tete de milliers de fosses communes ou sont entérrés les ennemis du parti baas...

le lezard a dit…

Complètement d'accord avec toi sur ce point, et encore heureux. Mais pas du tout d'accord avec ta façon de voir les choses, tu prônes l'anarchie et le soulèvement par la guerre. Il est vrai que cela semble être une suite logique de l'histoire, mais j'espère que ce n'est pas ce vers quoi on se dirige. Je ne vois pas qui pourra stabiliser le pays quand la dictature du baas ne sera plus, à moins que nos "amis" américains ne se sentent de nouveau des velléités de gendarmes du monde. Pas d'accord du tout. Peut être suis je naïve, mais j'attend un signe des quelques justes qui n'existent pas. Peut être que les opposants du régime baas exilés seront assez lucides et forts pour proposer autre chose qu'une main mise occidentale ou un chaos intercommunautaire en Syrie? Ou peut être que l’O.N.U. qui n’existe plus non plus, pourra se restructurer assez vite pour répondre aux vrais besoins de notre planète. Tout ce que je veux c’est éviter un bain de sang aux syriens, parce que c’est au Liban que ça éclaboussera.

gabrielf a dit…

La guerre est certainement à éviter, pas la démocratie, ricaine ou autre, c'est la seule voie vers l'épanouissment des peuples, bains de sang il n'y aura peut etre pas c aux syriens de voir...

Anonyme a dit…

Au moins le parti baas savait unifier les masses populaires ,aujourd'hui en Irak par exemple c'est l'anarchie qui règne.Les Marocains ont raison avec leur proverbe :un régime de braise est préférable que des peuples égarés