30.9.07

Tendances et événements au Liban, voltairenet.org

La fièvre de l’entraînement et du réarmement des anciennes milices au Liban bat son plein. Devant l’ampleur du phénomène, le cabinet de Fouad Siniora y a consacré une réunion qui a duré six heures, lundi dernier. Après la fin des délibérations, le porte-parole du gouvernement et ministre de l’Information, Ghazi Aridi (lui-même membre d’une ancienne milice, le Parti socialiste progressiste de Walid Joumblatt), a laissé entendre que se sont surtout les partis de l’opposition qui se réarment. Il a même fait état de plaintes parvenues à l’archevêché maronite de la région de Jbeil (Byblos) de la part de parents inquiets des activités de leurs enfants. Le lendemain, l’archevêché a publié un communiqué niant en bloc ces informations.
En fait, M. Aridi cherche à cacher ou à déformer une vérité que la plupart des Libanais connaissent très bien. Depuis plus d’un an, les milices proches du pouvoir se sont lancées dans un vaste programme d’entraînement et de réarmement. Des sociétés de sécurité privées (comme Blackwater) leur servent de paravent. Le nombre de ces compagnies, légalisées à la pelle par le ministre de l’Intérieur Hassan Sabeh (un proche du clan Hariri), a considérablement augmenté ces derniers mois. Des groupes de plusieurs dizaines de sympathisants sont régulièrement envoyés en Jordanie, aux Émirats arabes unis et en Égypte, pour y suivre un entraînement militaire. Tout se sait au Liban.
Des armes fournies par des pays occidentaux, et qui étaient soi-disant destinées aux Forces de sécurité intérieure (FSI, dirigées le général Achraf Rifi, un proche des Hariri), ont fait leur apparition entre les mains de partisans du pouvoir. Pire encore ! Les Forces libanaises de Samir Geagea, le PSP de Joumblatt, et le Courant du futur de Saad Hariri, s’entraînent dans une dizaine de camps répartis dans le Chouf, le Mont-Liban et le Akkar (Nord-Liban). Selon des informations sûres, ces partis membres du 14-mars ont constitué une milice de 4 500 hommes prêts à prendre les armes en quelques heures. Selon d’autres informations, des armes moyennes et lourdes ont été distribuées à ces partis.
Le 14-mars, lui, accuse le Hezbollah d’entraîner ses alliés du Courant patriotique libre (CPL du général Michel Aoun) et des formations druzes et sunnites de l’opposition dans un camp situé au nord de la plaine de la Békaa. Ces informations ont été démenties. Mais le général Aoun et le chef druze opposant Wiam Wahhab ont clairement affirmé que leurs partisans se défendraient s’ils sont la cible d’agressions, comme cela avait été le cas le 23 janvier 2007. Ce jour-là, l’opposition avait décrété une grève générale. Mais elle a été surprise de voir des membres des Forces libanaises, du PSP et du Courant du futur tenter de forcer par les armes les barrages pacifiques installés sur les routes du pays. Plusieurs partisans du CPL avaient été blessés par des miliciens de Samir Geagea. L’un d’eux, atteint d’une balle dans le dos, est paralysé à vie.
Les milieux de l’opposition s’interrogent sur les dessous de ces accusations lancées par Ghazi Aridi et d’autres milieux du 14-mars. Ils craignent que cela ne soit le prélude à une vague de répression sous prétexte de vouloir désarmer les partis politiques, à travers des perquisitions dans les permanences des partis de l’opposition. Le but étant de museler l’opposition en prévision du coup d’Etat en préparation avec l’élection d’un président issu du 14-mars à la majorité simple.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Ces infos sont tirées par une société libanaise de journaux libanais.
On n'apprend rien là.

GM

Anonyme a dit…

... de nouveau bien sûr.

Oberon Brown a dit…

Et comme c'est bien documenté!! Vraiment, que des preuves irréfutables!...
Et puis à supposer que ce soit vrai, on s'alarme et on crie à la guerre civile pour quelques gardes de corps qui s'entraînent à la mitraillette, pendant que le Hezbollah contrôle militairement toute une région du pays, creuse des tunnels souterrains et des caches d'armes entre les habitations, achète des missiles de plus en plus gros, et entraîne des milliers de kamikazes à se faire exploser pour une nouvelle victoire "divine"; mais le Hezbollah, on ne lui dit rien... C'est ce qui s'appelle rater l'essentiel du tableau à mon avis...

le lezard a dit…

obi mon cheri, je suis le plus grand detracteur du hezbollah.

Ley a dit…

Quel qu'en soit le but, et même si cet article n'est pas d'une très haute volée journalistique (le réseau voltaire c surtout de la contre info...c'est dur a trouver vous savez :p) Y a du vrai la deds... Des connaissances (éloignées svp) , membres des ouwet, ont reçu des bons pr aller se procurer des armes, et un petit cours acceléré pr apprendre à s'en servir, avec ordre de les garder de côté juska nvel ordre. Des gosses d'à peine 17ans ont été armés (après kon leur ai lavé le cervo de faits historiques débiles, car ils n'ont jamais l'autre moitié de l'histoire bien sûr). Donc ca indique une tendance bien réelle, mnt eske les chiffres donnés sont averés, c dur de la vérifier.... envie d'aller faire un tour ds la Bekaa?

Anonyme a dit…

obi has smoked canobi ? (ouf, quelle blague de nuls)
J'aime bien les moitiés de cerveaux qu'ont certains libanais. Hayété obi, pourquoi ne pas approfondir un petit peu plus ton "raisonnement" et te demander quelle est l'utilité des armes de chacun et les objectifs ? Fais ton analyse de marché, quoi.
Apres, si tu veux toujours protester bêtement, ce dont je doute, fais toi plaisir.

S

Oberon Brown a dit…

Le vrai lézard aurait dit "détractrice"... Qu'as-tu fait du vrai lézard, espèce de aouniste usurpateur de pseudo? ;)

le lezard a dit…

vrai, vrai. mais les commentaires au feminin ne volent pas tres haut sur ce blog, c peut etre mieux de s'en tenir au masculin :)

alhaqid a dit…

Lah lezard! Qu'est ce tu raconte?
on est tous francophone ici! entre gens intelligents! le macho arabophones c'est juste koubrousli, et il ecrit a peine! :P

Oberon Brown a dit…

Quoi qu'il en soit, le lézard nous manque à Beyrouth!! Espérons qu'il s'amuse bien dans le pays des cow-boys...

shlon a dit…

lezardus // ah, c'est donc toi le plus grand détracteur du hezbollah? :) depuis le temps que j'ai envie de rencontrer le plus grand détracteur du hezbollah.

obi // c'est pas pour les justifier, mais le hiz a toute la liberté d'action avec ses armes depuis plus d'une décennie; on ne l'a encore jamais vu tirer sur les caleçons de son voisin d'en face.

les gars des 2ouwettes, je voudrais bien les voir se retenir plus de 6 mois avec un lance pierre ds la poche.

ce qui donne de facto au hiz le bénéfice du doute, et par conséquent, un certain volume relatif de confiance.

Par ex, en les comparant à la vaillante armée libaniaise, on pourrait dire:

- qu'on peut faire plus confiance au hiz qu'à l'armée pour défendre aussi efficacement que possible malgré les moyens limités le territoire

- qu'on peut faire aussi confiance au hiz qu'à l'armée lorsqu'on rencontre ses éléments, toujours disiplinés, dans la rue

- qu'on peut faire plus ocnfiance au hiz qu'aux services de renseignements de l'armée quand aux choses sécuritaires

- qu'on peut faire plus ocnfiance à l'armée qu'au hez pour réussir un succulent thé au jasmin

Oberon Brown a dit…

Que chacun parle pour soi Shlon: TU peux faire confiance au Hezb, pas moi (et pas beaucoup d'entre nous d'ailleurs). Toutefois, c'est vrai que le Hezb se démarque de l'armée libanaise sur plusieurs points:
1- Le parrainage d'activités illégales genre traffic de cannabis dans la Békaa, prostitution, "taxe de protection" pour les riches marchands chiites émigrés en Afrique et soucieux du bien-être de leurs proches (qui sont restés dans la banlieue Sud eux)... Ah, et puis j'oubliais aussi la farce inénarrable de la voiture qu'on vous pique et que vous pouvez racheter au voleur à bon prix; très drôle celle-là.
2- La grande inconnue quant à la tête de la pyramide (celle qui donne ses ordres à notre Hassoun); nous ne savons pas pour qui oeuvre cette milice, et donc aucune idée sur ses buts.
3- Le sens des priorités qui commande qu'il faut rayer Israël de la carte avant de se pencher sur tout ce qui est économie, éducation, services publics, réseaux routiers, etc...
4- La stratégie défensive très spéciale, qui consiste à balancer des Katiouchas sur son adversaire à tout bout de champ, et commencer à pleurnicher sur la télé internationale lorsque cet ennemi décide de répliquer avec force.
De plus, je trouve qu'il est naïf de dire que le Hezb n'utilise pas son armement contre l'intérieur: en proférant des menaces contre ceux qui veulent le désarmer, il est déjà en train de le faire de manière dissuasive. Braquer un pistolet contre la tempe de quelqu'un, c'est déjà l'utiliser.

alhaqid a dit…

Oberon Brown, qu'est ce que t'es nul et ton analyse fait chier et est bourré de platitudes a l'esprit tordu.
et comme c'est documenté en plus!
et qui t'as dit que Ca doit être document a l'appui?