6.11.06

Where the Boys Are, at Least for Now, the Girls Pounce


By KATHERINE ZOEPF
Published: November 2, 2006

BEIRUT, Lebanon, Nov. 1 — This is a city of nightclubs, but the nightlife is something else these days, and not just because of the feverish edge sharpened by the war last summer.
By 8 p.m., women in their 20s and early 30s are prowling in packs of five and six, casting meaningful glances at any and all passing men. In the bars the women dance for hours — often on top of the bar — and legs, midriffs, bare shoulders and barely covered bosoms are offered for public admiration.
Samir Khalaf, a professor of sociology at the American University of Beirut, said the scene astonished his American colleagues. “They are just shocked,” he said. “ ‘This is Lebanon, the Middle East?’ they say. They can’t stop talking about all the belly buttons, about all these highly eroticized bodies. You see it everywhere here, this combination of consumerism and postmodernism and female competition.”
For a few weeks twice a year, after Ramadan and before Christmas, thousands of Lebanon’s young men return from jobs abroad — and run smack into one of the world’s most aggressive cultures of female display. Young women of means have spent weeks primping and planning how to sift through as many men as possible in the short time available. The austere month of Ramadan ended a week ago.
The country’s high rate of unemployment pushes the young men to seek work elsewhere, sometimes in Western countries like France and Canada, but mainly in the United Arab Emirates, Saudi Arabia and the other oil states on the Persian Gulf. The women, inhibited by family pressures, are generally left behind.
“The demographic reality is truly alarming,” Professor Khalaf said. “There are no jobs for university graduates, and with the boys leaving, the sex ratios are simply out of control. It is now almost five to one: five young girls for every young man. When men my sons’ age come back to Lebanon, they can’t keep the girls from leaping at them.”
For the men, who return with deep pockets and high spirits, the holiday welcome is gratifying.
“In Doha it is completely impossible, because you can’t talk to women in the gulf,” said Wisam Hamdan, 35, back from Qatar, where he manages hairdressing salons. “But Lebanese girls are very friendly. I am hoping to meet lots of girls, and then I will pick one.”
The other night Roula Hallak, 27, was wandering the bars of Gemmayzeh, an eastern Beirut neighborhood, with a troupe of six meticulously dressed and made-up girlfriends.
“I’m not looking, but she is, and so is she,” Ms. Hallak said, poking two of them, who giggled and declined to give their names. “It’s so hard to meet the perfect guy this way, but there are so many out in Beirut at this time of year. You go out and you look and you’re always hoping.”
According to Professor Khalaf, Lebanese Christians have been migrating for economic reasons since Ottoman times. But as the nation’s economic crisis has deepened, the exodus has come to include young men from all religious groups and across the socio-economic spectrum, as well as a tiny but growing number of young women.
Over the last two decades, the Persian Gulf has become the economic pole, and its pull has only grown stronger since the monthlong war this summer between Israel and the Hezbollah militia in Lebanon. With the political situation here still so uncertain, investment and work opportunities are growing even scarcer, and the gender imbalance worsens.
For young women here, dressing fashionably is a competitive game; stare-down contests between young women in restaurants and malls are common, particularly, say the girls, when one of the women is accompanied by an attractive Lebanese man.
Kareen Yazbek, a Beirut psychologist, says that the lack of available men is a constant theme in her discussions with young women recovering from depression and drug addiction.
“Throughout my practice, the main issue that comes up with many young women is that they can’t find anyone to be with or to marry,” Ms. Yazbek said. “Among college-age girls it’s not such a problem, but after graduation there’s a big change as the men start seeking work outside of Lebanon.”
“The social pressures on young women are just huge,” Ms. Yazbek continued. “The focus is more and more on being beautiful, on pleasing other people. The competition is intense, conformity is a big thing, and everyone, rich and poor, gets plastic surgery. You can go to parts of Beirut where almost every young woman has the same little nose.”
And the big prize, all seem to agree, is the attention of one of the visiting native sons.
“The guys that remain in Lebanon are the stupid ones!” exclaimed Nayiri Kalayjian, 19, who was hitting the bars on Monot Street, in central Beirut, with three girlfriends.
“We’re too good for them,” she said. “The ones who remain in Lebanon are the ones with closed mentalities, the ones who just want a virgin girl. You start to feel that the men who stay in Lebanon are the ones with no ambition in their work, and so you wonder, why are they still here?”

(...)ts pff(...)

48 commentaires:

(...) a dit…

ah, oui, j'oubliais...c'est dans le New York Times.

http://www.nytimes.com/2006/11/02/world/middleeast/02beirut.html?_r=1

Anonyme a dit…

mais c'est vrai ces trucs ou pas???
je ne sais plus si c'est moi qui ne les voit plus, ou si c'est dans des cercles où je ne me trouve pas, ou si c'est de l'éxagération tout simplement.
je crois que pour la démographie elle a raison, mais à part ça...
sinon par rapport au dernier témoignage, je pense que de ceux qui restent, il y en a qui n'ont pas d'ambition (il y en a aussi qui sont partis sans ambition), il y en a qui n'ont pas eu la possiblité, parce que c'est aussi une question de moyens et de chance et d'autres facteurs, il y a aussi ceux qui ont vu qu'ailleurs ce ne'est pas mieux et qu'on n'est bien que chez soi, il y a aussi ceux qui y croient, qui aiment ce pays, et qui n'ont pas envie de l'abandonner, parce que ce n'est pas en travaillenat ailleurs qu'ils vont contribuer à sa prospérité.

Anonyme a dit…

Les arméniennes sont vraiment des petites garces !

bee a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
kelkune a dit…

alors c ki ki s'ecriait "ou sont les hooooommes?"
snif!

(...) a dit…

bee, j'ai entendu comme un bruit...

shrrr a dit…

tss pff>>> wi c'est moi qui a pété :)))

(...) a dit…

shrr :))) bechhadlik...t'es vraiment mignonne...mais faut s'épiler plus souvent et péter moins souvent...

shrrr a dit…

je prefere pas mepiler, ni arreter de peter ke de devenir comme une des fille sur ce bar!!! mihmihmih

shrrr a dit…

bon, ce que je viens de dire ne veut rien dire, parceque m'epiler ne veut pas dire ke je deviens comme elles, mais peter....j'y peu rien!!! :)

(...) a dit…

...Et moi qui m’apprêtai à te faire des avances :(

shrrr a dit…

yi, mais pourquoi? tu sais les gens mignions ca pete aussi!!! :))

(...) a dit…

Oui, oui je sais, d’ailleurs je vais le poster dans mon prochain « il faudrait » ;)
…mais j’aurais préférer que tu ne me le rappelles pas…

shrrr a dit…

je ne te le rappelerai point!!!
... tu entendra un vacarme, et ce sera moi :)

(...) a dit…

Si tu n’arrêtes pas de peter tout de suite, je draguerais la fille de la photo hein !
je te rappelle que les mecs y’en a plus beaucoup dans le pays eh ? eh ?

shrrr a dit…

noooooooooooooooooooooooooooooo
ok ok jarreteeeee, promis juré craché, kkhhh pff tsssss

shrrr a dit…

puis didons, tu sais, tu peu draguer qui tu veux, mais tapproche pas de moi !!! :)))))
sinon je rote cette fois !!!

Anonyme a dit…

"qui ne rote ni pète explose"
mais on peut aussi le faire discrètement, et c'est même conseillé.
un peu de finesse les filles voyons!

shrrr a dit…

yi mozéh....té la? ben moi jaime pas la discretion! ca m'embete! jaime tout partager...abat les pets et les rots capitalistes!!!

mouwaten a dit…

Shaklkon nsito il 15 alf akhou sharmouta yalli ijo 3ala jnoub.Bokra limman yinzalo yesharo bi mono w jimayzeh, bikayyfo hole il charamite, w bisiro yehlamo bil passport , wbisiro wkhallfo wled multicolores.

frencheagle a dit…

*prend du popcorn et regarde la scène*

ps suffit de trainer dans qq boites que je deteste d ailleurs pour voir les scènes de cet article

(...) a dit…

Mouwaten, un peu de métissage ne nous fera que du bien…Surtout pour les hommes libanais, ils sont malheureusement moches en général…

Genuinette, d’accord avec toi, c’est ce que j’essaye d’expliquer a shrr depuis plus d’une heure !

Shrr, multitalented ?

shrrr a dit…

multitalented? YES...
et non, je ne veu pas ecouter, nananannna, i am what i am !!! nnaanananan khhh tss pfff, tezzzzz!!!!!

(...) a dit…

Enfin, pour en revenir au sujet principal, les filles libanaises…On ne peut vraiment pas dire chapeau…
Entre la belle réputation qu’elles ont dans les pays arabes et maintenant à New York…Je ne comprends pas pourquoi on accorde tellement d’importance à l’argent et l’apparence dans ce pays, de là à se prostituer ! m’enfin ces filles-là ne meurent pas de faim voyons !!!
Elles veulent juste se payer des bagnoles, des fringues, des trucs à la con…Et puis épouser un richard qui leur donnera un « ma3ach chahreh » pour faire « shopping » toute la journée…
c’est elles qui n’ont aucune ambition ! ts pff

shrrr a dit…

je me permet de raconter un experience personnelle:
l'été dernier, jallai a dubai pour un stage, et jai presenté mes papiers pour le visa, (ce ki doit etre tres rapide) mais non! jai attendu 3 semaines pour avoir mon visa, vu ke je suis libanaise et "single" ..
pour la simple raison ke les filles a dubai ne font ke "ysharemtou"...
et sur le "amen 3aam" on commancai a me poser des kestion style" shu rayha ta3emli ya helweh?" et moi "ennu rayha a3mel stage bi sherkeh" et il me repond" anhhh ehhhhh mazbouuut" avec un sourire pervert, et comme sil savait tout, et kil avait pigé ke jallais sharmeit la bas!!!!
kels enculé!!!! mais vous savez quoi? arrivée la bas, jai tout compris...
ESPECES DE SALOPES DE FILLES LIBANAISES....VOUS NE FAITES RIEN DAUTRE KE DE SUIVRE LES MECS FRINGUés... KHARA 3LAYKON KHARA, TZZZZ PFFF TSSSS tfehhhhhhhhhhhh

shrrr a dit…

...tezzz

(...) a dit…

aaahh, parce que t'es pas à l'école shrr?
j'espere que tu n'as pas roté et peté à Dubai aussi, il ne manquerai plus que de rajouter ça encore à la réputation des libanaises...:)

shrrr a dit…

si je suis a l'ecole, mais chez nous a sanawiyeh, on nous envoie pour des stages...et remunerés en plus!!! hehehe!!! et puis wi jai roté et jai peté et c'est pourkoi chui partie single, et revenue single!!!! :(

shrrr a dit…

aslan rje3et 3a daghet al darta !!!! jai pas eue besoin d'avion :))) mihmihmih

frenchy a dit…

Est ce kil ya kelk1 ici ki peut me dire ou es ki sont les centres de presentation des concours Gmat ou tage- mage o liban !!

shrrr a dit…

allo oui, ici 1515, je suis a votre ecoute!!!........

frenchy a dit…

fais pa chier , ca fait pa lontan ke chui ici. Merci pr l'info

frencheagle a dit…

Amideast
www.amideast.org je crois


ps: pas bien d utiliser un de mes pseudo :s

Anonyme a dit…

Refléchissons avec logique 2 mn.
Supposons que nous sommes dans une boîte de nuit, avec 200 femmes au total.
10 d'entre elles, même 20 disont sont extravagantes, à peine vêtues, dansent sur le bar comme si c'était un show etc...
A qui allez vous faire attention? A celles qui sont assises dans leur coin? à celles qui regardent le spectacle?
Ceci va nous donner l'impression que toutes les filles sont des putes, parce que celles qui ont retenu notre attenttion nous donnent cette impression.
D'une autre part, on voit ça dans certaines boîtes à beyrouth, je dois en connaître à peu près 5, ce n'est pas beaucoup, vous faites quoi de tout le reste?
Sans oublier que le Liban ne se résume pas à beyrouth.

Je n'aime pas l'attitude dont parle l'article, mais ce sont quelques libanaises, pas toutes!

on va faire une mouzahara pour le montrer! lol

Alfred a dit…

Il est nul cet article! Y'a qu'a voir les mecs comment ils se promenent dans leur voitures de sport et comment ils claquent leur fric. C'est normal que des filles acceptent de jouer le jeu.

Oberon Brown a dit…

Oui, c'est ça les filles, toutes les excuses sont bonnes pour faire la fiesta à 4h du mat, de la façon la plus dévergondée possible :)
(Notez que je n'ai rien contre ces rituels nocturnes, moi...Bien au contraire)

Anonyme a dit…

OBY!!! Ca faisait longtemps! Mais je me demandais quand-même quand tu allais nous faire part de ce que tu en penses! ;)

shrrr a dit…

pour les amateurs de femmes juives (qui se rasent, et bien en plus ;)

http://maleksahar.blogspot.com/2006/11/barbe-maman.html

Anonyme a dit…

ce blog perd de plus en plus de sa credibilité...

Anonyme a dit…

anonymus non croyant!!!
vade retro satanas!

(...) a dit…

je ne connais pas beaucoup d'anonymous crédibles moi...ts pff

gabrielf a dit…

Tchatche Avec Une Femme De Ton Pays!!! Www.Chat-Land.Org Vive La Femme

yy a dit…

Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï

Dans leurs yeux brille le soleil
Des soirs d'été
La mer y joue avec le ciel
Et les fait rêver
Dès qu'elles ont seize ans
Le moindre tourment
Le moindre bonheur
Fait battre leur coeur

Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï

Quand un garçon leur fait la cour
Il sait déjà
Qu'il n'aura rien de leur amour
La première fois
Il doit s'engager
Il doit mériter
La main qu'il retient
Déjà dans sa main

Car elles sont les filles, les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï
L'honneur de la famille les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï

Celui qui sait se faire aimer
Sera heureux
Elles n'ont plus rien à refuser
A leurs amoureux
Oui mais pour cela
Il faut voir papa
Il faut voir mama
Une bague au doigt

Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï

Ah qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï
Oui qu'elles sont jolies les filles de mon pays
Laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï

shrrr a dit…

wel3ané ...2etsss 2etsss 2etsssssss

Pere Misougynite a dit…

tss tss... :s
Je laisse ce blog quelques jours, le temps de faire pipi (en visant à coté, sans tirer la chasse d'eau, ni me laver les mains)...

"(...)Et à son retour, Père Mysougynite decouvrit que le blog s'était transformé en un salon de coiffure, avec plein de bonnes femmes qui-lisent-mondanité.
-Sapristi, s'ecria le Brave Père Mysougynite... Ou sont passés les vrais hommes?"

Anonyme a dit…

Eh bien mon père, la vérité je vous le dis, moi aussi je me le demande.

gabrielf a dit…

Ads by Google
Réchauffeur Stanadyne 95€
régulé à 75°C au lieu de 12°C Pour rouler à 100% à l'Huile
stores.ebay.fr/biocarburant

Francois a dit…

elles sont bien roulees les filles sur la photo... Moi j'irai bien faire un tour a Beyrouth...