26.7.06

BEFORE - AFTER

16 commentaires:

chapichapo a dit…

La version libanaise est certainement plus chic et smart, plus sophistiquée dirons nous que la spartiate et ascétique version pasdaranie. Sans doute a-t-elle été faite par un talentueux designer libanais chiite !

Dr Victorino de la Vega a dit…

Que dire de cette étrange petite plante verte* « résurrectionnelle » qui pousse lentement sur un globe terrestre symbolisant l’universel- un peu comme « l’Orbi » « Cathôlikos » cher à l’évêque de Rome ?

Et puis il y a cette manie du martyrologue caractéristique de l’idéologie des pères de l’Eglise, que l’Occident a hérité des vieux cultes mystérieux d’Inde et d’Iran cf. le serment secret du « Hafaza l’llah Sérrihi » des théologiens chiites qui n’a strictement rien à voir avec l’Islam, mais qui doit beaucoup au christianisme des catacombes, à la gnose de Saint Thomas et aux croyances « ariennes » les plus anciennes.

Cette « passion » (au sens étymologique du terme) pour la mort qui n’est pas sans rappeler les sermons de Saint Jean Chrysostome et des prêtres franciscains du Moyen-âge n’est pas due au hasard…

Le fait que la « Montagne de 3Amel » (le vrai nom du « Sud Liban », construction artificielle relativement récente que nous devons à l’arbitraire du colonialisme franco-maronite), qui n’est en fait que l’extrémité nord de la Galilée de l’Evangile, soit peuplée de chiites n’est pas non plus due au hasard : Bint Jbeïl, Kfar Kila, Cana (cf. les célèbres noces auxquelles assista Jésus si l’on en croit la tradition), Marge-é-3uyûn, Naqûra sont en fait parmi les plus vieilles villes chrétiennes au monde.

Leurs habitants originels se convertirent progressivement au chiisme « duodécimain » au début du Moyen-âge, probablement sous l’impulsion de familles chiites arabes venues du Yémen et du Hedjaz… tout en conservant intacte la foi « Nazaréenne » enivrante qui soulève les montagnes et qui annihile la peur de la mort.

Contre cette foi là, à la fois primitive et pure, les chars des criminels de guerre israéliens ne peuvent strictement rien : on ne tue pas une idée.

* Retour à la petite plante verte du début: « le sang de nos martyrs est la semence sur laquelle pousse l’Eglise » disait Tertullien, grand théologien Romain d’origine phénicienne.

La boucle est bouclée.

Anonyme a dit…

“[Prime Minister] Fuad Sanyoura gives Rice a huggy-huggy and a kissy-kissy in this photo from Assafir. What is this all about?” asked a leading Lebanese resistant.

As the man famously said on June 23, 1942:
The last veils behind which enemies and traitors operated have been torn apart. The stakes are clear for each and every citizen of our nation: the outcome of that war will be complete independence or eternal slavery. […] I am confident that we shall prevail … and that traitors [in government] who collaborate with our enemies will be punished…Such a victory is worth all the efforts and sacrifices we are making today

Anonyme a dit…

Pour une fois Vega, j'ai envie de t'adresser la parole. Tu es sûr qu'il y a des familles chiites venues du Yémen au Sud Liban? Tu as des références -à part wikipédia-? Merci

chapichapo a dit…

^^^^
Jabal 'Amel doit son nom aux Beni 'Amilah, tribu yeménite établis dans la region au III av JC. Tout le monde sait ca !

Quant aux livres... n'importe quelle livre traitant des chiites du liban le mentionne.

Lis par exemple au pif le 1er chapitre de Dominique Chevallier - La société du Mont Liban à l’époque de la révolution industrielle en Europe - Chapitre 1.

Ou encore Carole Dagher, Faites tomber les murs, le défi du Liban de l’après-guerre (Éditions l’Harmattan).

Quasimment tous les livre qui traite du sud liban ou des chiites libanais le mentionne, ne serait-ce qu'en note de bas de page tant c'est connu !

Ou encore demande à un chiite cultivé du sud-liban. C'est histoire est connu comme le loup blanc !

Anonyme a dit…

Merci chapi, mais le Yémen au III s. av. JC était le royaume de Saba, et j'ai posé la question parce que les chiites du Yémen sont des zaydites -le mot chiite n'est pas même pas utilisé au Yémen-, alors qu'une grande partie des chiites du Liban sont des imâmites (je pense que c'est la même chose que duocécimains, mais je suis pas sûre). Sinon, merci pour les références.

Anôn. Murtadd a dit…

Histoire et Mythe se mêlent depuis la nuit des temps.

Et « L’Yémen » (comme disaient Nerval et Chateaubriand) et la « Syrie historique» recouvrent en fait des réalités différentes/plus grandes que les états-nations d’aujourd’hui.

Ce qui est sûr, c’est que deux grandes confédérations tribales sud-arabiques « anormales » c’est-à-dire (généralement) non musulmanes sunnites, tout du moins au début de l’ère Islamique (auparavant ces tribus étaient païennes « comme tout le monde » ou bien chrétiennes « hétérodoxes ») ont quitté le sud-ouest de la péninsule arabique il y a fort longtemps, par vagues successives qui se sont étalées sur plusieurs siècles.

Ce lent mouvement du Sud vers le Nord a amené les Bani 3Amel vers la Galilée et le « Sud Liban » en longeant le littoral du Hedjaz et de la Palestine.

Les Bani Ghassân (Ghassanides, dont un jeune émir Philippe Ibn Iulius devint empereur à Rome) suivirent un chemin parallèle mais environ 200 Km à l’est, à l’intérieur des terres, ce qui les amena à passer par la Jordanie et le sud de la Syrie (Djebel Hauran) avant d’échouer à Damas, Zahleh, Beyrouth…etc.

Naturellement, les tribus 3Amelites et Ghassanides se mélangèrent aux populations autochtones du littoral syro-libanais : Cananéens bien évidemment, mais également colons Européens/Romains (très nombreux dans le Hauran et en Galilée), Hébreux hellénisés (présents en grand nombre à Antioche, Alexandrette, et Lattaqieh), Croisés Francs…etc.

Les conversions furent nombreuses et multiples :

De chrétiens « hétérodoxes » monophysites au départ, les Ghassanides devinrent (à la fin de l’Antiquité/Début du Moyen-âge) en partie Sunnites et/ou Druzes (Jordanie, Hauran) ET en partie (en majorité ?) Grecs-Orthodoxes/Byzantins…puis à partir du 18ème siècle, une partie (environ un quart) des Grecs-Orthodoxes en question devinrent Grecs-Catholiques (Uniates) sous l’influence de missionnaires français.

De païens au départ, les 3Amélites devinrent successivement chrétiens Grecs-Orthodoxes, Monophysites, ou Nestoriens, puis (en grande majorité) musulmans Chiites…une partie des musulmans Chiites en question s’étant converti au Catholicisme Maronite vers le milieu du Moyen-Age pour échapper aux persécutions.

C’est ainsi que la plupart des familles Maronites de la région du Kesrouane au Liban sont en fait des descendants de tribus arabes Chiites 3Amelites.

Un comble pour des "petits blancs" volontiers xénophobes et généralement méfiants à l’égard des « étrangers » arabo-musulmans !

shlon a dit…

ah les amis :) c'est chaud l'histoire... vous voulez dire qu'en fait, nous sommes tous un immonde mélange hybride et souillé? vous voulez d're qu'ahmed, maroun, mohammad, élias, toni, tony, mahmoud, louiss, abbas, hsayn, afif, walid, abdo, chakib, marwan, jeandarc, boutrous, jouzif, amine, bachar, omar, saif el din, georges, yousouf, charbil, ali, ogénie, jazafine, tarèz, janaviève, ondrée, et zakariah sont tous, ya3neh, presque pareils?

c'est chaud!
Fuck!

Tab et maintenant on fait quoi, ya3neh? :)

chapichapo a dit…

anonyme >>> mais le Yémen au III s. av. JC était le royaume de Saba,

Donc :s ????

shlon >>> Tab et maintenant on fait quoi, ya3neh? :)

let's take 125mg of MDMA each and go for a giant ubermassive hug-athon :) enfin quand la guerre sera finie en tout cas :(...

shlon a dit…

nan mais attend, avant, y'a un truc qui me turlupine encore... qui me pourfend l'entendement... tu comprends?

dis moi, et, euh, et les pheniciens dans tout ça? les pheniciens ils ont echappe hein, a cette souillure, hein?

parceque les pheniciens, tu vois, c'est des marins! ils se sont certainement caches dans la mer, sur leur navire, en attendant que l'orgie abomignoble se passe...

c'est ecrit dans la bible de noah en pfff je me rappelle plus mais y'a lonnnnnnnnnnnngtemps en tout cas que je me rappelle.... et puis ILS SONT REVENUS!!! (et apres avoir invente le hommos, ils ont invente le liban!)

donc, nous, pheniciens, nous sommes encore pur, hein m'sieu chapichapo? dites? ... dites? n'est-ce pas qu'on est toujours des vrais et purs pheniciens?

[fin de l'acte I]
[musique dramatique portant a la suspension]

Dr Victorino de la Vega a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Abu Lanjri Al Farrân a dit…

Chapi,

Pourquoi juste 125 mg ??

- Shlon,

Tu as raison : les phéniciens eux sont éternellement purs (« al-Taqiy l’ Naqiy » disent les théophilanthropes de Persépolis, orfèvres safavides en la matière).

Les phéniciens sont purs- contrairement aux bicots soit dit en passant.
Ça c’est bien vrai.
Mon prof d’histoire-géo « Musaqqaff niveau Bac-5» (ce qui n’est pas peu pour un penseur Késrouanais) monsieur Charles-Etienne Ibn Charbel me l’a fait apprendre par cœur quand j’étais étudiant au collège des petits frères pédophiles du monastère de Bkerké.
Comme ça mon petit, qu’il disait le prof. Charbel en caressant affectueusement les cuisses d’un de mes camarades de classe, tu n’oublieras jamais la « vérité historique vraie sur ton histoire maintes fois séculaire, les cèdres verdoyants de Abou Arz, la précieuse pourpre de Tyr, le(s) hommos de Bkerké, l’intelligence….avec l’ennemi chère à Ziyad Makhoul, l’affairisme Séoudite de Solidere et tout ce qui fait la gloire éternelle des grandes nations »

C’était un grand professeur Monsieur Charbel.

Il en savait des choses pour un rude montagnard Késrouanais qui avait arrêté l’école « au brevet, car il fallait prendre les armes pour se débarrasser des femmes et des vieillards palestiniens qui squattaient illégalement les campings de Sabra et Chatilah, et puis on devait bien ça à nos bienfaiteurs qui avaient fière allure sur leurs merveilleux ‘merkavas’ chromés » qu’il disait monsieur Charbel.

Oui il en savait des choses.
Faut dire qu’il était abonné à L’Equipe, L’Orient-le-Jour, Al-Moustaqbal et Pif Gadget, et qu’il avait même lu la biographie officielle du « cheikh » Pierre Gemayyel préfacée par le général Sharon, aux Editions Culture Montagnarde et Intelligence avec l’Ennemi (paru en 1982, en voie d’épuisement).

chapichapo a dit…

Vega >>Pourquoi juste 125 mg ??

'cos it's the optimum dose for most people to achieve the full blown intensity of MDMA's typical Love Blaze. Don't take more, don't take less. In any case, MDMA is the ultimate Chritsian drug, it's the true Eucharist, Christ in a pill. Many people should do this experience once in their lifetime to have a glimpse of the Universal Love that Yassou3 ben Youssef once tried to teach to his fellow men. And i'm dead serious !


étudiant au collège des petits frères pédophiles du monastère de Bkerké.


Allons, je crois savoir que les pretres maronites ont droit de se marrier donc je ne pense pas qu'ils versent dans la perversion de leur coreligionnaire de rite latin.

plancton a dit…

C'est trop marrant tout ça :)))))!

Ce post à priori banal aura mine de rien généré des commentaires franchement intéressants et surtout cocasses. Merci!

shlon a dit…

yasou3? tu donnes l'impression que issa était chrétien, chapi... ça va pas? la chrétienneté est la science de l'inquisition, de l'holocauste, du sionisme américain, et de l'anti-capotisme.

L'amour, c'est un jeune juif sémite, Yoshua, né de l'amour de la jolie Marie pour un robuste facteur de Galilée. Hippy et aimant, il fumait des pets avec son vieux beau-père, le charpentier yosof, impotent mais gentil.

Il se fit des tas d'amis. Il mourut à 33 ans sous les mains de la police des moeurs romaine et de l'affreux clergé hébreu pour possession et abus de matières proscrites.

Gogol Al Zâniy a dit…

« Hippy et aimant, il fumait des pets avec son vieux beau-père, le charpentier yosof, impotent mais gentil…Il se fit des tas d'amis. Il mourut à 33 ans sous les mains de la police des moeurs romaine » [Shlon Psykovinski]

C’est ça Shlon, tu veux nous resservir le scénar de « Jésus-Christ Super Star », film de propagande sionisto-wahhabite hautement subversif réalisée par un certain Norman Jewison ??

Wal muâmarah mustamirrah !

Aujourd’hui comme hier, « Ummatuna 3Ala Muftaraq Al-Turoq »...En d’autres termes, notre nation est à la croisée des chemins comme disait un célèbre théologien wahhabite d’origine autrichienne : capituler et collaborer avec les ennemis de la justice (« A3da’e l’Haq ») ou résister dans le sillage du Très-Haut (« fi Sabîl al-3Âliy »), il faut choisir.

Un peu comme « boire ou conduire » comme disait le grand cheikh-président Valéry Ibn Giscard, célèbre convertisseur express de gendarmes gaulois à la foi unificatrice l’Ultime Messager PBUH